Foire aux questions

Qu'est-ce que le raw feeding ?

Visant à reconstituer  au mieux les proies à partir de divers morceaux, ce mélange ne contient que des ingrédients d'origine animale : viandes,  os et abats uniquement. Seul l’œuf est indiqué comme complément.

 

Qu'est-ce que le barf ?

Composé d’os charnus, de fruits et de légumes réduits en purée, d’abats et de suppléments alimentaires, le barf est principalement conçu pour les chiens.

 


Qu'est-ce que le whole prey feeding ?

Comme son nom l'indique, la diète "whole prey feeding" consiste à nourrir  son animal de compagnie de proies entières pour se rapprocher de l'alimentation dans son environnement naturel.
Ainsi en donnant des proies entières, les besoins en vitamines ainsi que l'équilibre entre os, viande et abats sont naturellement respectés ce qui est idéal pour son métabolisme.

Pourquoi Proinivor ne commercialise que du whole prey ?

Proinivor est l'un des pionniers en France dans la fabrication de produits pour animaux à base de proies, conditionnés en portion individuelle. Les effets positifs du régime "whole prey" sur nos propres animaux de compagnie nous ont poussés à vouloir partager cette expérience avec d'autres propriétaires. En effet, le "whole prey" est ce qui se fait de mieux en matière d'alimentation animale, tant sur le plan naturel que nutritif.


Quelle différence existe t-il entre Proinivor et ses concurrents ?

Proinivor garantit une alimentation diversifiée et complète à base de proies, sans compléments alimentaires, dans des sachets conditionnés en portion individuelle contrairement à ce qui est habituellement proposé sur le marché en matière de nourriture crue pour animaux.

 

Quelle différence existe-t-il entre Proinivor et Catniv ?

Proinivor est un fabriquant de nourriture à base de proies entières pour chiens, chats et furets afin  que ces derniers se rapprochent de leur alimentation naturelle.

Catniv est une marque de Proinivor dédiée aux chats et furets.

Prochainement Proinivor mettra à votre disposition Dogniv, une marque dédiée aux chiens.


Les proies sont elles dépecées ?

La peau joue le rôle de fibre alimentaire (habituellement assuré par les végétaux) pour faciliter la digestion. Il est donc nécessaire de la garder pour obtenir un aliment complet, c'est la raison pour laquelle les proies poussins ne sont pas dépecées.

Il s'avère toutefois plus difficile de faire manger l'ensemble d'un rongeur à un chat quand celui-ci n'y est pas habitué ou quand il n'est pas affamé. Pour cette raison, Proinivor s'assure de retirer préalablement la peau, la tête, la queue, les pattes et une partie des viscères des rongeurs. Une source de fibre alimentaire est ajoutée dans la proie rongeur pour compenser la perte entrainée par le dépeçage.

Pourquoi les proies ne sont-elles pas broyées ?

Lorsque les aliments sont broyés, les bactéries tendent à se développer plus rapidement. En outre, le fait que votre animal n'ait pas à couper lui-même la viande réduit la stimulation de ses tissus gingivaux, ce qui a pour conséquence la prolifération des bactéries qui s'installent sur la plaque dentaire et l'apparition d'odeurs buccales.


Quelle doit être la fréquence et la quantité des repas servis par jour?

 

La qualité nutritionnelle des aliments est primordiale, pour couvrir convenablement les besoins énergétiques de votre chat.

 

 

Une nourriture de qualité supérieure et hautement digestible, comme la proie dont l'apport en protéine est 100% d'origine animale contiendra plus de nutriments qu'un aliment de type industriel (boîtes et croquettes), barf (raw-food) commercial ou une recette ménagère. De ce constat, la portion journalière servie sera moindre pour fournir un apport calorique approprié au chat.

 

Ainsi pour calculer la quantité de nourriture destinée à votre chat quotidiennement, on donnera environ l'équivalent de 2% du poids pour un adulte et de 3% pour un chaton.

 

Ce taux est indicatif puisqu'en plus du poids, la ration quotidienne dépend fortement du tempérament (joueur ou calme), de la race (surface de la peau), du mode de vie (actif ou peu actif), de l'âge (jeune ou âgé), du métabolisme (stérilisation ou pas) et de l'état de santé d'où l’intérêt de le peser régulièrement et d'ajuster son régime alimentaire à la baisse ou à la hausse si on constate une anomalie.

 

La fréquence des repas 2 à 3 fois par jour (cf transition).

 


Quels sont les risques de la bactérie salmonelle ?

Les carnivores disposent d'un intestin relativement court, une nourriture à base de viande crue est rapidement digérée (4h à 6h) et l’acidité gastrique (PH gastrique) de l’estomac  est proche de 1 mais varie en fonction du type de nourriture, l'union de ces trois facteurs font que les salmonelles dont leur survie est assurée entre une gamme de pH allant de 3,8 à 9,5 ont peu de chance de se développer .

Les carnivores éliminent les agents pathogènes grâce à un pH gastrique très acide.
Le risque est par contre accentué avec la nourriture industrielle sèche ou humide contaminée car le temps de digestion est plus longue et le ph gastrique plus élevé du fait que les céréales (légumes) sont des aliments alcalinisants contrairement à la viande qui est un aliment acidifiant .

Existe-t-il des risques sanitaires ?

Pour que le chat ou le furet soit contaminé, il faudrait qu'il mange une nourriture infectée par le toxoplasme, ce qui serait possible s'il mangeait des souris ou de la viande infectée en particulier du porc ou du mouton.

Nous contrôlons notre élevage de rongeurs (confiné) et les risques sont très faibles pour les poussins d'un jour car nos fournisseurs sont très à cheval sur les risques sanitaires.

Même si le chat est contaminé, le toxoplasme doit rester en incubation 1 à 5 jours dans ses excréments  pour être infectieux pour l'homme car il a besoin d'oxygène à cette étape. L'infection sur l'homme ne se fait pas par voie aérienne mais que par ingestion, 

Comme le chat est un hôte définitif, quelque soit le type de nourriture servie à son chat, même si la Toxoplasmose est sans aucune gravité lorsqu'elle est contractée en dehors d'une grossesse (femme enceinte non immunisée), il est vivement conseillé à cette dernière d'utiliser des gants pour nettoyer la litière et de se laver les mains après avoir caressé son chat .


Puis je donner de l'alimentation crue tous les jours et est-elle adaptée à tous les chats, chiens et furets ?

Dans la nature, les carnivores se nourrissent de proies, l'alimentation crue est la base de leur nourriture. On peut leur en donner durant tout leur cycle de vie, dès qu'ils commencent à manger des aliments solides .

 

Comment servir les formules Proinivor ?

Seule la portion de proies nécessaire au prochain repas de votre animal doit être ramenée à température ambiante avant d'être servie, raison pour laquelle Proinivor met à votre disposition des sachets d'un repas individuel.

 

Pour éviter les oublis de décongélation, une boîte fermée dédiée aux produits Proinivor pourra être mise dans le compartiment du haut du frigo. On prendra soin d'y laisser une portion à tout moment qu'on servira au repas suivant. Sinon, plongez le sachet dans de l'eau tiède (évitez l'eau chaude) pendant une bonne demi heure avant de le servir.

 


Faut-il alterner entre les croquettes, les boîtes, le raw feeding et le whole prey feeding ?

Même si elles sont très pratiques, les croquettes sont à éviter si possible pour deux raisons principales :

- l'humidité n'y est que de 10% or elle est de 65% en moyenne dans une proie.

- la présence d'amidon atteint parfois plus de 50% contre près de 0% dans la viande.

Les boîtes sont aussi pratiques que les croquettes mais elles partagent souvent les mêmes inconvénients comme la cuisson des aliments et la  présence d'amidon. Il sera préférable de choisir les prémiums avec des composants coupés et non broyés pour éviter la prolifération des bactéries buccales.

Le raw fooding se rapproche le plus de la proie.
En conclusion, il est possible d'alterner le raw, la proie et les boîtes (fin de stock de proie) mais l'idéal pour votre animal reste néanmoins la proie.

Au cas où vous ne disposeriez que de croquettes, prévoyez un délai d'au moins 3h entre un repas à base d'aliments crus et celui à base de croquettes pour éviter les risques de vomissements.


Pourquoi les sachets Proinivor sont-ils de 30 g ?

Ceci s'explique par plusieurs raisons :

- ce poids équivaut au poids moyen d'une souris adulte non dépecée et constitue un des 3 repas quotidiens.

- les formules Proinivor, composées  uniquement de petites proies, ont une meilleure valeur nutritionnelle, plus digeste que les autres sources de protéines (volaille, lapin, ...) et contiennent peu de déchets à éliminer contrairement à l'alimentation industrielle  qui conduit à des selles plus importantes.

- le repas est terminé en moyenne au bout de 5 minutes évitant ainsi le développement des bactéries.

- nos animaux de compagnies sont sédentaires, tout excès d'apport nutritionnel peut entrainer des complications dans le long terme (surpoids... ).

- le chat est un chasseur nocturne avant d'être un grignoteur. Dans la nature, les proies ne sont pas disponibles à tout moment.

- les observations sur nos chats adultes démontrent, de façon empirique, que la taille de ces portions ne conduit ni à une perte ni à une augmentation notable du poids de l'animal. Il convient, à cet égard, de peser mensuellement son animal adulte  (une fois par semaine pour les chatons) et d'adapter les repas quotidiens de ce dernier à son activité...

D'où viennent les produits proposés par Proinivor?

Tous nos produits sont élevés et conditionnés en France.

Les rongeurs nourris aux graines pendant 45 jours en moyenne, proviennent de notre élevage.
Les poussins d'un jour sont d'origine France et nous sont livrés par nos fournisseurs.


Avis de vétérinaires et recherches scientifiques

Des études comparatives de l'Ecole de médecine vétérinaire de l'Université d'Azabu (Japon) publiées en septembre 2002 dans l'American Journal of Veterinary Research ont montré que la viande est beaucoup plus digeste et d'une meilleure valeur nutritionnelle que les autres sources de protéines d'origine végétale.

 

Ces mêmes études ont montrées que les chats nourris exclusivement avec des aliments secs (croquettes) sécrétaient de l'urine alcaline qui favorise la formation de cristaux responsable des calculs urinaires.

 

Les chats n'ont pas nécessairement besoin d'un apport de glucide (jusqu'à plus de 50% dans certaines croquettes) car l'organisme félin est bien adapté à la synthèse du glucose à partir des protéines, processus appelé la néoglucogenèse.

 

Aux Etats unis, une équipe dirigée par une vétérinaire épidémiologiste, Dr Charlotte H. Edinboro a mené une étude épidémiologique sur les relations entre la consommation d'aliments commerciaux en conserve et le risque d'hyperthyroïdie chez les chats en se basant sur les dossiers médicaux de 169 576 chats sur une période de 20 ans (1978-1997).

 

Publiés en Mars 2004 dans l'American Journal of Veterinary Research, les résultats ont montré une augmentation considérable de la prévalence de l'hyperthyroïdie féline sur cette période, cette croissance n'est pas uniquement le résultat du vieillissement de la population de chats et que les aliments en conserve peuvent jouer un rôle.